Histoire de succès de Idriss Abakar avec BOFSI/ADRA Tchad

Mr. Idriss Abakar teaching at the Abroki public primary school

Formation de formateurs sans faille avec BOFSI / ADRA Tchad

M. IDRISS Abakar, un formateur d’alphabétisation, est un handicapé de bras. Il vit dans le village Abroki, à 7 km loin de la ville d’Ati, la principale ville de la région du Batha. Il est de 32 ans, père de 4 (2 filles et 2 garçons). Il quitte l’école au milieu de sa troisième année de l’école secondaire. Retour à Abroki, son village d’origine, il a commencé le voyage de la misère, de chômage et, cependant, survivant avec des moyens rudimentaires agricoles. En 2000, la communauté a choisi comme Secrétaire de point d’eau dans Abroki, en tant que travailleur volontaire. La situation s’est aggravée son statut économique. Plus tard, le projet BOFSI l’a identifié comme un potentiel d’alphabétisation et de numératie formateur.

education_feature

Idriss Abakar, l’alphabétisation des adultes du village Abroki.

Il a reçu une série de formation animé par ADRA en collaboration avec le Ministère de l’éducation dans la région. Idriss est devenu un formateur d’alphabétisation compétente. Sur la base de ses compétences, la formation générale des apprenants informels bureau de l’a appelé pour une formation de deux semaines à N’Djamena, la capitale. Au cours de l’année académique 2011-2012, sa communauté villageoise lui a proposé comme enseignant communautaire à l’école publique à Abroki. Son acceptation de la nouvelle tâche a été bien accueillie par le Ministère de l’Education basé à Batha Région et son salaire mensuel est 30,000FCFA. Son succès de voyage est marqué par les œuvres volontaires gratuits de point d’eau secrétaire, Adulte d’alphabétisation dans le BOFSI / ADRA Tchad, et enfin à un enseignant communautaire à l’école publique et son nom sur une échelle de paiement régulier. Le travail acharné et l’optimisation au niveau maximum de son talent, malgré un handicap physique, est lui paient très bien.

conversation

Idriss témoignant ainsi à Rachel le changement que BOFSI / ADRA a fait dans sa vie personnelle et communautaire.

M. Idriss Abakar se confie à Rachel: « J’étais sans emploi et handicapés physiques. J’ai regardé une personne ayant moins de valeur et de l’importance dans ma communauté. En raison de l’ADRA ONG à travers son projet BOFSI des activités s’étendant dans mon village, j’ai été formé et recyclé et je suis devenu un entraîneur de l’alphabétisation des adultes. Avec l’expérience que j’ai acquise de la BOFSI / ADRA Tchad en particulier dans sa composante de renforcement des capacités, je suis devenu maintenant une personne respectée et importante dans ma communauté. J’ai rôle double de l’enseignement – formation de mes parents dans le centre d’alphabétisation des adultes et j’enseigne aussi mon jeune frère à l’école primaire publique. Le 30,000FCFA que je suis payé chaque mois contribue beaucoup dans l’organisation de ma famille et de ma propre vie. Je suis sincèrement reconnaissant à ce BOFSI / ADRA a fait pour moi et mon village «